Blog 104


Quels étaient, jadis, les outils des tailleurs de pierre ?

Petite énumération des principaux outils qu’utilisaient jadis ceux que l’on appelle trop souvent les bâtisseurs de cathédrales :

La massette - Outil de frappe ou de percussion, en métal dur, muni d’un manche en bois ; s’emploie avec une chasse.

La chasse - Ciseau d’acier permettant de dégrossir la pierre.

Le têtu - Gros marteau à tête carrée et pointue.

Le taillant bretté ou à brettures - Sorte de hache à deux tranchants.

La broche - Sorte de ciseau d’acier à pointe.

La louve - Outil de métal, articulé, permettant le levage des pierre.

Le gabarit - Outil de forme déterminée pour la taille d’une pierre.

Le compas - Instrument de traçage et de mesure.

Le fil à plomb - Fil lesté utilisé pour obtenir des verticales.

La règle - Instrument de mesure et de traçage.

L’équerre - Instrument de bois servant à vérifier ou à tracer les angles.

L’archipendule - Ancêtre du niveau, constitué d’un cadre et d’un fil à plomb.

La truelle - Sorte de petite pelle à main.

On notera que le maillet n’est pas, à proprement parler, un outil de maçonnerie, mais un instrument de guerre, de justice et de sculpture.

Signification symbolique moderne des outils :

Maillet - Compétence, intelligence, puissance.

Ciseau - Discernement, efficacité, précision.

Compas - Mesure, sagesse, vérité, pensée agissante.

Équerre - Logique, justice, raison, rectitude morale.

Levier - Puissance, volonté, connaissance initiatique.

Règle - Précision, droiture, mesure, méthode.

Perpendiculaire - Équilibre, équité, modestie, recherche de la vérité.

Niveau - Égalité, observation, justice, divinité.

Truelle - Fraternité, tolérance, puissance créatrice.

Planche à tracer - Support de la pensée, de la réfle­xion et de l’action.

• Voir  : Pourquoi & Comment on devient Franc-Maçon (Guy Chassagnard, Éditions Alphée - Jean-Paul Bertrand, 2008).

©  Guy  Chassagnard  2016